Editorial

Editorial

1 janvier 1995 0 Par EDITEURS
J’aime

Oye ! Oye

C’est au roulement de tambour bien appuyé par le garde champêtre que le défile du 8 octobre 1994 débuta.

Monsieur le Maire donna le signal de départ et le cortège s’ébranla sur l’air de

« Caroline » joue par les musiciens qui s’étaient déjà entraines la veille lors de la Retraite aux flambeaux.

En tête, les enfants, les clowns et même un chien puis dans l’ordre une mariée originale et son époux, suivis de dames et messieurs en costume d’époque. Un cheminot en bleu de chauffe, noir de suie, accompagne d’un contrôleur. Un boulanger appuyé sur son vélo promenait sa panière. Un landau servait pour un déménagement à l’ancienne. Un chariot plein de légumes était tiré par un clown multicolore, une Perette et son pot au lait avec son équipage. La figure réjouie, le marchand de peaux de lapins nous lançait son couplet.

De superbes chevaux montes par d’aussi superbes cavaliers clôturaient le cortège.

Sur tout le parcours, une foule de lommois en liesse applaudissait et grossissait le défile. Avant d’autres démonstrations, les coulonneux procédèrent à un lâcher de pigeons. Les cages ouvertes, ils prirent leur essor et s’envolèrent dans un grand frou-frou d’ailes.

Nous remercions les services sociaux S.N.C.F pour leur initiative ; les habitants du quartier de Lille-Délivrance pour leurs expositions et leur participation

Le comité d’entreprise S.N.C.F : la Région et les établissements S.N.C.F de Lille-Délivrance, sans oublier les différentes associations l’agence de développement social, le club Léo Lagrange et la société Transpole

Le plaisir et la nostalgie allaient de pair et se confondaient. On vit même couler quelques larmes discrètement essuyées.

Les habitants de Lille-Délivrance.

Au sommaire

  • Revivez la fête des 7 et 8 octobre 1994
  • Une histoire de jardiner
  • l’Ukraine
  • Des anectodes
  • Une tribunes libre vous permettra de nous donner votre avis, vos critiques, vos suggestions d’article pour le second numéro

Peut être aurez-vous envie de venir rejoindre le groupe de rédaction.

En attendant, bonne lecture …

Les travailleurs sociaux

Vues : 1