Qu’y a-t-il au bout de ma rue ? La PPDC de Lomme

12 décembre 2009 0 Par EDITEURS
J’aime

Rue Jules Mousseron, à la place de l’ancien mûrissoir de bananes, a été aménagée il y a deux ans la « Plateforme de Préparation et Distribution du Courrier » de Lomme, établissement de « La Poste ».

C’est un centre local de tri, équipé de moyens à haut débit, et de machines de haute technicité où travaillent 120 personnes. L’entrée côté Délivrance est réservée à la clientèle, des particuliers, mais c’est essentiellement un centre de dépôt du courrier pour les industriels et les sociétés, et également un centre de retrait via un certain nombre de boîtes postales.

L’unique guichet vous accueille de 8 h 30 à 11 h, et de 14 h à 17 h. Vous pouvez déposer votre courrier à destination du Nord jusque 19 h dernière levée et le faire affranchir. A destination d’un autre département, jusque 17 h. L’autre face du miroir est à l’intérieur, côté M.I.N. Cette plateforme, est surtout un centre de réception, de tri et de préparation du courrier en provenance de Lesquin qui sera distribué localement dans la journée, et aussi un centre de collecte du courrier venant essentiellement de l’Ouest de la région pour un tri préparatoire avant de l’acheminer vers Lesquin également pour être ensuite expédié et distribué en France ou à l’étranger.

Casier « hybride modulable »

La distribution commence dès 4 h du matin par le tri mécanisé sur 4 machines « Trieuses de Tournée du Facteur » (TTF), qui représente près de 50% de la totalité du courrier distribué par les facteurs chaque jour. Cela concerne les villes du grand Ouest de Lille, allant de Wormhout, en passant par Wambrechies, La Madeleine, Marcq. Puis, vers 6 h, le courrier des villes plus proches comme Lambersart, Verlinghem, Loos, Haubourdin, Lomme, Pérenchies est trié dans le sens de la tournée. Les facteurs de Lomme arrivent vers 7 h 30 et commencent le tri général sur des casiers de tri du courrier non mécanisable : presse, marketing direct…, qui dure environ une demi-heure. Un tri plus fin manuel d’environ deux heures sur un poste de travail ergonomique permet de finaliser le tri de la tournée. Le facteur récupère alors le courrier trié sur machine et le fusionne avec celui trié manuellement.

Le matin, sont ainsi traités environ 125 000 plis mécanisés par jour pour l’ensemble des villes desservies par la plateforme. Le trafic distribué tous les jours par les facteurs de Lomme est de 45 000 plis dont 16 000 viennent du tri mécanisé. Ceci arrivera dans nos boîtes aux lettres dans la journée. Le garage des cycles est situé juste à côté, les sacoches seront chargées après ce tri. On dit ici que Danny Boon y aurait emprunté le sien ! Pour chaque tournée, des sacs relais sont placés à des points stratégiques par des voitures pour être pris en charge en cours de tournée. Un accent très important a été apporté à la santé et à la sécurité.

Les agents portent tous des équipements de protection individuelle et ont été formés à la prévention des risques liés à la manutention, la sécurité routière. Les machines ont été conçues ergonomiquement pour éviter la fatigue des gestes répétitifs : casiers « hybrides modulables », tapis antifatigue, et en respect des règles de sécurité et de protection acoustiques. L’après-midi, c’est la collecte des courriers venant des diverses Postes de la région Ouest, qui représente environ 250 à 260 000 plis par jour. Les camions, scellés accèdent dès 14 h à 3 quais de déchargement. Les plis sont acheminés vers une trieuse « Toshiba » qui en traite à elle seule la moitié à la vitesse maximale de 30 000 par heure. C’est le tri du premier kilomètre, le reste est fait en manuel. Ce courrier passe au tri préparatoire et part à la plateforme de Lesquin pour encodage. Aucun pli ne reste ici : tout ce qui est collecté est acheminé vers Lesquin. A 18 h 30, ne reste que le courrier pour le Nord ou à « tarif économique » qui sera trié et oblitéré sur la machine « Toshiba » jusque 21h 30 puis envoyé sur Lesquin.

Tri de distribution du lendemain

L’après-midi ont également commencé les tris pour la distribution du lendemain matin; effectués sur une machine allemande (trieuse de tournée du facteur), trois passages, pose d’intercalaires, et mise en caisse par tournée. C’est le tri du dernier kilomètre mécanisé que le facteur fusionnera demain matin avec le courrier qu’il aura trié manuellement. Cette machine traite 10 000 plis à l’heure. 2 000 colis sont également traités ici chaque jour des mêmes provenances.

En dépit de tous ces chiffres, vous aurez compris qu’on accomplit ici un travail exigeant et utile à la collectivité, et la prochaine fois que vous croiserez votre facteur, à vélo par exemple, en lui disant bonjour, vous le regarderez sans doute un peu autrement. La poste est en évolution. L’actualité en est le témoin.

Tous nos remerciements à Mme Lagrenée et ses collaborateurs qui nous ont permis cette visite et ont patiemment répondu à nos questions.

Vues : 7