La vie des associations : Amis sans frontières

25 mars 1997 0 Par EDITEURS
J’aime

Extrait de Lomme Actualités n°26

« D’autres associations plus récentes se sont créés dans les quartiers. A vocation sociale, ces associations ont pour principe de vivre pour et avec les habitants ».

J’espère qu’Amis Sans Frontières qui se fait connaitre à Lomme va répondre à cette définition. Jeune association nationale (elle a 10 ans officiellement !), elle s’est vite appuyée sur les délégations régionales pour mieux répondre aux caractères spécifiques des régions. Le délégué régional est bénévole. Dans mon cas, l’activité associative s’ajoute à l’activité professionnelle (je suis professeur en collège). L’association a des axes d’activités adaptées dans chaque région et à retombées locales.

Trois bénévoles de l’association
  1. L’action intergénération «de fil en aiguille » : en direction des bebés de familles en situation précaire. En septembre collecte de laine déposée à la mairie – triage – confection de layettes par les mains expérimentées de tricoteuses bénévoles toujours bien venues car les demandes augmentent préparation du « cadeau naissance » non un trousseau mais un cadeau de bienvenue (une couverture et tine douzaine de pièces toutes « fait main » et « choisi cœur » pour offrir ici même dans la ville ou la communauté urbaine).
  2. Les Sourires de Noel intergénération en direction des personnes âgées. Des jeunes écoliers et collégiens écrivent une carte postale (offerte par l’association) et l’envoient dans l’enveloppe libellée à la main (je fais appel pour les écritures à une personne âgée d’une autre région cette fois. La carte « venue d’ailleurs » crée un effet de surprise, de rêve. S’il y a réponse et continuation du courrier, c’est sur la liberté de chaque partenaire.
  3. « Des kilomètres et des hommes » redistribue des surplus voués à la destruction. Le gros camion de l’association déverse son contenu aux C.C.A.S, aux resto du cœur des régions. (Ici à la mairie, comme à Ronchin et à Loos, à Wazemmes c’est une association d’entraide.). Ainsi on soutient les autres dans ce long travail en chaine qu’est la solidarité.
  4. Enfin pour que mon trèfle ait quatre feuilles et porte bonheur ! l’association a une quatrième activité hors frontières, pour commencer, dans les pays de l’est : le soutien aux écoles et l’apprentissage du français. Concrètement cela se réalise en 2 temps : d’abord des livres scolaires (grammaire, orthographe, textes) permettent un meilleur enseignement en donnant un livre chaque élève (c’est reçu vraiment comme un cadeau qui facilite la vie) puis des livres de bibliothèque, seulement de littérature francophone mis à la disposition du plus grand nombre, dans la bibliothèque municipale. Pour le moment à Lomme, I’ association cherche un local (car tout se fait à la maison) et bien sur des volontaires

A bientôt, et déjà merci

Maryse DEGALLAIX déléguée régionale d’amis sans frontières

Vues : 0