L’enseignement du français au collège Guy Mollet.

14 juin 2008 0 Par EDITEURS
J’aime

Le patois nordiste mis à l’honneur par le film de Dany Boon n’est pas encore entré à l’Académie française mais sait-on que beaucoup de mots patois ont des origines historiques diverses, latine, espagnole, flamande ou germanique.

Une des clefs du comique du film repose sur la difficulté de compréhension entre les acteurs d’origine différente et la morale de l’histoire pourrait se résumer dans l’intérêt de parler un même langage pour faciliter les échanges.

Le français tel qu’on le parle aujourd’hui ne fut rendu obligatoire qu’au 16ème siècle et sa maîtrise complète reste aujourd’hui un des objectifs majeurs des enseignants. Elle est au cœur des préoccupations des professeurs dont l’équipe nous ouvrait récemment les classes en nous faisant part des méthodes destinées à intéresser les jeunes élèves.

La lecture est fondamentale : elle permet l’explication de textes dès la classe de 6ème, propose des petites poésies, saynètes ou contes tirés de la mythologie ; les jeunes apprécient ces moments.

En 5ème, les récits de chevalerie, les farces du moyen âge sont privilégiés tandis que les célèbres pièces de théâtre de Racine, Molière et bien d’autres sont abordées en 3ème où le romantisme, Balzac, Hugo et Lamartine, font leur apparition.

L’actualité par les journaux et magazines ramène les élèves dans le quotidien et exerce déjà l’esprit critique par la comparaison de style, l’analyse et l’approche de mêmes faits et l’étude d’éditoriaux de presse.

La dictée reste incontournable mais on privilégie les mots, les accords d’orthographe et la grammaire.

La lecture est conseillée et la littérature « jeunesse, » disponible au centre de documentation du collège, propose de nombreux ouvrages riches de vocabulaire et d’expressions vivantes dont les élèves font ensuite le compte rendu chaque semaine.

Au collège, on insiste vivement sur l’indispensable maîtrise de la langue française qui est à la fois outil de communication dans la société, clef de promotion professionnelle mais aussi source de plaisirs inépuisables dans la lecture aussi diversifiée des BD comme des œuvres littéraires.

Les enseignants souhaitent faire partager aux parents ces objectifs gages d’un avenir riche d’échanges et ils espèrent les accueillir nombreux lors des prochaines rencontres. Une journée « portes ouvertes » aura lieu le samedi 14 juin 2008 de 9h00 à 12h00.

Vues : 1