La Délivrance, une cité qui aurait pu n’être que provisoire ?

5 juin 2022 0 Par EDITEURS
J’aime

C’est en effet la question qu’il faut se poser à la lecture de ce petit article publié dans le journal Le Progrès du Nord daté du samedi 19 mars 1921. 

« Avis de la Mairie » – Une enquête est ouverte à la mairie de Lomme pour l’occupation temporaire par la compagnie du Nord de terrains destinés à l’édification de maisons pour le personnel de la Compagnie. Les agriculteurs, locataires de ces terrains ont déposé entre les mains du commissaire-enquêteur un rapport s’élevant contre le préjudice que leur causera cette édification et qui viendra se joindre aux nombreux ennuis et pertes résultant pour eux des expropriations en cours de réalisation. 

Le rapport observé fait observer que cette occupation temporaire doit comporter des constructions sur fondations des routes empierrées des places publiques, et que par conséquent à l’expiration supposée de cette occupation, ces terres devraient être remises en état, tout comme après des opérations de guerre. Le rapport, qui a été présenté au nom de tous les intéressés par M. G. Lescroart souligne le caractère anormal des mesures dont ils sont victimes. 

Vues : 4