L’incompréhension !

8 décembre 2022 0 Par EDITEURS
J’aime

En cette fin d’année nombreuses sont les familles qui reçoivent leurs proches pour des séjours jugés trop courts mais au cours desquels la recherche de plaisirs partagés s’oriente souvent vers une promenade dans ce quartier largement décrit par la presse locale comme un espace privilégié par son urbanisme varié au sein d’un végétal très coloré en cet automne finissant.

Pourtant, si les premières rues sinueuses présentent de jolis pavillons dont certains sont bien rénovés, la suite de la promenade commence à réserver des surprises de plus en plus choquantes. En particulier on aperçoit de nombreux logements paraissant en bon état mais vidés de leurs occupants et sécurisés par des panneaux métalliques disgracieux qui les transforment en bunker. 

Ce qui paraît ahurissant c’est la quantité de ces logements condamnés qui transforment certaines rues en zone abandonnée d’autant que les friches sauvages issues des destructions précédentes, dans lesquelles les chats vagabonds et autres nuisibles à la conservation des espèces en ont fait leur territoire, contribuent à créer un climat malsain.

La déconvenue est d’autant plus vive que le quartier a toujours obtenu des propos flatteurs de la part des divers médias vantant son urbanisme précurseur et son association heureuse des constructions et du végétal qui en ont fait un site remarquable ce qui accroît la perplexité puis l’indignation des visiteurs.

Nous sommes loin de cette cité des roses souvent évoquée dont parlent les anciens car même si de nouveaux chantiers ont créé des logements de substitution, ceux-ci ont entrainé une nette densité du bâti au détriment des jardins qui, remarquons-le, n’avaient plus qu’un lointain rapport avec les parcelles cultivées soigneusement par les cheminots.

Les années passent, un sentiment d’abandon s’empare des familles aspirant à retrouver un logement apportant le confort de vivre dans un quartier remarquablement construit au début du 20ème siècle par des responsables de la Compagnie des chemins de fer du Nor (ancêtre de la SNCF) sur des bases reposant sur les vertus de la solidarité et de la convivialité.

Vues : 3